fbpx
Skip links

5 entreprises qui surfent sur les gilets jaunes

On peut être pour ou contre les gilets jaunes, la question de cet article n’est pas là. Il est incontestable que le mouvement des gilets jaunes, qui prend de l’ampleur, est une actualité phare du moment.

Certaines entreprises ont choisi de surfer sur cette actualité et d’axer leur communication sur les gilets jaunes. Cette méthode appelée “newsjacking” est un bon moyen de gagner en visibilité, mais peut être à double-tranchant. Vraie réussite ou bad buzz ? On a compilé pour vous ces entreprises qui ont décidé de communiquer autour de cet évènement.

Qu’est-ce que le newsjacking ?

Le newsjacking est la pratique marketing qui consiste à déclencher rapidement une campagne publicitaire ou sociale destinée à rebondir sur un événement ou contexte médiatisé. Dans le cadre du newsjacking, on utilise généralement les médias permettant une mise en place rapide de la campagne (Internet, presse quotidienne) et les créations publicitaires font évidemment directement référence à l’événement sur lequel on souhaite surfer. Les pratiques de newsjacking jouent généralement la carte de la connivence et de l’humour avec l’audience.

Voir la définition complète.

Mobly : un gilet jaune en cadeau

Mobly est une entreprise d’assurance et d’assistance pour voitures d’occasion. Logiquement, on enfile un gilet jaune quand on est en panne. Eh bien, Mobly a décidé de la jouer finement en organisant un jeu concours et en surfant sur la tendance du jaune fluo. C’est intelligent et humoristique, tout en générant de la visibilité pour l’entreprise, en plus c’est en lien avec leur industrie !

En revanche, on a du mal à comprendre ce que fait Mobly en premier lieu, on peut penser que c’est une marque de vêtements, par exemple. Le message est donc à clarifier.

Mobly Gilets Jaunes La Quincaillerie Newsjacking

Stéphane Bianca : la robe de mariée jaune fluo

Stéphane Bianca est un couturier parisien, et a mis en avant dans sa vitrine une robe de mariée affublée d’un gilet jaune. Réel coup de communication pour détourner les têtes ou ralliement assumé ? Ou peut-être simplement une sécurité pour éviter de se faire casser sa vitrine ?

Difficile d’évaluer le réel objectif de cette opération, mais c’est surprenant et ça fait parler.

robe de mariée gilet jaune newsjacking

Ouest-France : enfilez un gilet jaune pour travailler

Ouest-France a décidé de jouer sur les gilets jaunes afin de faire valoir ses offres d’emploi dans le BTP. On fait assez vite le lien avec l’actualité, et surtout le lien avec le domaine du BTP où les travailleurs doivent enfiler des gilets de sécurité. C’est simple et efficace. Plutôt bien joué, ça fait réagir !

Gilets jaunes newsjacking ouest france la quincaillerie

Les meilleurs à ce jeu là : Bagelstein

Bagelstein est une chaîne de fast-foods vendant principalement des bagels. Cette enseigne est connue pour leur communication décalée et choc et ils n’ont pas raté le coche avec les gilets jaunes. C’est humoristique et pas engagé, très bien joué de la part de Bagelstein ! Même si les gilets jaunes n’ont aucun lien avec les bagels, le ton humoristique de cette publication fait le reste !

gilets jaunes newsjacking la quincaillerie

ProZélok : ramenez-nous votre gilet jaune

ProZélok est une entreprise de location de véhicules électriques pour les entreprises. Afin de faire valoir leur offre de manière intelligente, ils ont décidé d’impliquer les gilets jaunes et de leur offrir une réduction en échange. Si vous ramenez votre gilet jaune, on vous offre un mois de location (soit presque 90€HT).

C’est une bonne manière de surfer sur l’actualité tout en faisant valoir son offre de manière directe !

newsjacking prozelok gilets jaunes la quincaillerie

Alors, réelle opportunité ou bad buzz ?

Certaines campagnes de communication autour des gilets jaunes sont réussies, car elles sont humoristiques et détachées du mouvement (en clair, il n’y a pas d’engagement direct de la part de l’entreprise). C’est dans ces cas que l’effet buzz peut prendre effet, surtout si le mouvement des gilets jaunes est lié à votre secteur d’activité !

Cependant, certaines entreprises ont essayé de s’approprier ce mouvement sans réel lien ou réel objectif, ce qui décrédibilise leur campagne.

En somme, si vous voulez faire du “newsjacking”, ne sautez pas sur n’importe quelle opportunité sans qu’il y ait de lien avec votre stratégie de communication ou bien avec votre industrie. Pour que cela soit impactant, il faut du lien ! Soyez à l’écoute de l’actualité et donnez du sens à vos actions.

En revanche, vu les affrontements de ce week-end et la tournure que prend ce mouvement, nous déconseillons aux entreprises de tenter de surfer sur cette tendance épineuse. Au départ, on pouvait prendre ça sur le ton de l’humour, maintenant cela semble plus difficile…

Si vous ne l’avez pas encore lu, découvrez quelles sont les tendances réseaux sociaux pour l’année 2019 !

Mais surtout, n’oubliez pas que le premier à avoir enfilé un gilet jaune pour la bonne cause, c’est Karl Lagerfeld. Dans le cadre d’une mythique campagne de communication pour la sécurité routière, cet icône de la mode a mis en avant l’utilité de cet habit peu tendance.

la quincaillerie gilet jaune karl lagerfeld